À quoi servent les bêta-lecteurs ?

Comme je m’apprête à publier mon premier roman, j’ai fait appel à mes premiers bêta-lecteurs.
.
J’avais envie de vous parler de ce qu’ils apportent à l’auteur.
– Déjà, on peut en avoir besoin quel que soit notre mode de publication : traditionnel ou autoédition. Ils sont là avant la publication/envoi à l’éditeur : ils aident l’auteur à se positionner par rapport au potentiel de son manuscrit.
– Chaque auteur a sa manière de fonctionner et ne cherche pas le même retour
– Mais au fond, qu’est-ce qu’ils m’ont apporté ? De la motivation et de l’espoir, d’abord, parce qu’ils ont pris du plaisir à lire mon roman et m’ont montré qu’un lectorat existait pour lui. Un point de vue extérieur, aussi : je ne les connais pas et ils ont des goûts tous différents, même si je veille à m’adresser à des lecteurs qui lisent mon genre (eh oui, s’adresser à des fans de romance quand j’écris de l’aventure ne sert pas à grand chose ; vous vous faites plus de mal que de bien et vous faussez la donne ; ça m’est arrivé et ça m’a plus desservie qu’aider). Enfin, ils me montrent ce qui ne marche pas, mais aussi ce qui fonctionne (parce que connaître les éléments faibles comme forts de son récit permet de savoir où on se situe, ce qu’on doit encore apprendre, et de ne pas modifier/supprimer ce qui a plu (le doute de soi a cet effet…)).
.
Si vous êtes auteurs, je vous conseille de :
– sélectionner vos bêtas (personnellement, je m’assure qu’ils lisent le genre que j’écris et je pose bien mes conditions de temps et de fonctionnement avant)
– ne pas en prendre trop (avoir des retours est bien mais il faut ensuite les gérer ! Ne vous perdez pas au milieu des autres : le feedback est bon mais il n’est pas roi !)
– ne pas en prendre qu’un/une : un seul point de vue n’est pas suffisant, aussi honnête et détaillé soit-il.
– préparez-vous ! 1) à les accompagner dans leurs retours 2) aux mauvais retours (mentalement, ce n’est jamais plaisant).

À bientôt, lecteur, lectrice.
Et, pour aller plus loin, on en parle ici sur Instagram : publication.

Laisser un commentaire