Comment envoyer son manuscrit ?

Il n’y a pas de recette magique.
Voilà, comme ça c’est dit.
.
Si c’est votre premier roman et que vous n’avez aucun contact avec un éditeur, ce sera un envoi spontané (ou réponse à un appel à texte/concours), auquel cas il faut un manuscrit TERMINÉ.
Si vous êtes déjà publié, il n’est pas rare d’envoyer son début de manuscrit à son éditeur pour en discuter avec lui.
.
Parlons donc des envois spontanés : avant tout, êtes-vous prêt pour l’envoi ? Et je ne parle pas d’avoir la meilleure version possible de votre manuscrit. Non, je parle de tout ce qu’il y a autour.
Car envoyer son manuscrit, c’est essayer de le vendre à des éditeurs. Et ça, ça se prépare.

☀️ À qui vous envoyez ? Chercher un éditeur, c’est comme chercher un emploi : à moins d’être désespéré et prêt à prendre n’importe quel job (au risque d’être mal payé, de ne pas aimer son travail…), personne n’envoie son CV à toutes les annonces. Les éditeurs ont chacun leur ligne éditoriale, leurs choix, leurs manières de fonctionner : one-shots ou sagas, librairie ou internet/impression à la demande ?
.
☀️ La question est donc : que voulez-vous pour votre roman et pour vous ? Avec qui allez-vous travailler ? Qu’en disent les auteurs précédents ? Comment procèdent-ils pour la couverture, la mise en page, la distribution ? Bref, dessinez un plan idéal pour votre livre : où est-il disponible, qui l’achète, comment devient-il un objet-livre à votre image ? Et, à partir de là, choisissez les maisons d’édition qui peuvent vous l’apporter.
.
☀️ Souvent, il faut aussi faire une lettre d’intention, fournir un synopsis ou un résumé (pour faire simple : le premier résume l’histoire entière avec spoils, le second ressemble à celui de 4e de couverture). Certaines maisons d’édition vous demanderont ce qui vous écrivez d’autre, si vous comptez publier ensuite, bref quel auteur vous êtes et serez.
.
Trouver son éditeur prend du temps. Non pas parce qu’ils peuvent mettre jusqu’à 6 mois pour répondre (soyez patients, écrivez pendant ce temps, n’y pensez plus…) mais parce que le manque d’information peut vous coûter cher (en argent, en temps, en succès, en romans…). Le mot d’ordre est donc : SE RENSEIGNER.

À bientôt, lecteur, lectrice.
Et, pour aller plus loin, on en parle ici sur Instagram : publication.

Laisser un commentaire