Écrire dans un genre nouveau : mon expérience et mes conseils

En ce moment, j’écris dans un genre qui d’habitude n’est pas mon genre de prédilection.

J’écris généralement plus de romans fantasy, science-fiction, aventure… et rarement du contemporain. J’avais pourtant commencé par là, dans mes premiers écrits. Depuis, mon style a évolué et mes goûts aussi.
.
Écrire un roman contemporain sur la jeunesse, la famille, les diverses formes d’amours… c’est plus difficile pour moi. Bon, personne ne m’a forcé, et cette idée de roman m’inspire beaucoup. Mais le rythme est différent, mon style doit s’adapter.
Après environ 30 000 mots, j’arrive enfin à me sentir à peu près en phase avec ce que j’écris, mon style a trouvé sa place dans cette histoire et j’espère continuer d’écrire.

J’ai eu beaucoup de blocages et je prends beaucoup plus de temps à écrire cette histoire, le projet “LGE”, parce qu’il s’agit aussi d’un one-shot et que je découvre le monde et les personnages. LGE est donc beaucoup plus difficile à écrire que Séléna 2 par exemple, parce que je commence à bien connaître les personnages de la saga Séléna.
D’un autre côté, j’ai pu placer l’histoire dans un contexte mi-réel mi-inventé, et ainsi profiter de ma connaissance de la Provence pour y situer les personnages. Je m’amuse donc énormément à parler de lieux que je connais bien. J’ai d’ailleurs hâte d’avancer dans le roman pour parler de certaines villes et lieu-dits que j’adore.
.
Si vous vous apprêtez à vous lancer dans un genre nouveau, voilà mes conseils :
– ne vous attardez pas trop sur le style et vos tâtonnements, vous trouverez votre place à mesure que l’histoire se déroule
– lisez dans le genre en question
– adaptez vos inspirations (musiques, visionnages) : créez un autre univers d’inspiration qui vous plait dédié à ce genre, ça vous permettra de vous y replonger chaque fois qu’il le faudra
– expérimentez, essayez d’apporter votre touche dans ce genre pour vous l’approprier et permettre à votre écriture de s’épanouir dans ces nouvelles contraintes.

On en parle ici sur Instagram.

Laisser un commentaire