Écrire des fanfictions

La première chose que j’ai écrite, c’était une histoire sans intérêt sur une fille qui déménageait. Et ensuite, des fanfictions Harry Potter.
.
Je pense que, sans elles, je ne serais pas là à écrire ces mots aujourd’hui. J’ai eu mille et une passions quand j’étais petite, et l’écriture a vite pris le dessus, mais je n’aurais peut-être pas persévéré si je n’avais pas eu des lecteurs de fanfictions, des avis positifs (et d’autres moins qui m’aidaient beaucoup) et du soutien.
Beaucoup de soutien.
Grâce à ces fanfictions et au fait que je les ai publiées sur Facebook puis Wattpad, j’ai rencontré des amies indispensables. J’ai rencontré d’autres écrivains. Je me suis améliorée, j’ai écrit, écrit, écrit.
Je ne sais pas combien de milliers de mots j’ai sur ces fanfictions. J’ai partagé ces histoires avec des tas de lecteurs et ça m’a enrichie plus qu’il n’est possible de l’imaginer.
.
Ces fanfictions Harry Potter (Dramione, eh oui) n’ont jamais été corrigées. Elles sont toujours sur Wattpad, telles que je les ai écrites en 2013 environ. Et pourtant, elles continuent de plaire. Avec leurs fautes et leurs défauts.
Ce sont ces expériences qui ont nourri mon écriture. J’ai des dizaines de romans inachevés, abandonnés au fil des années, mais ces fanfictions sont les écrits qui m’ont le plus aidée à trouver mon style, ce que j’aimais écrire, à améliorer mon écriture. Merci à tous ces lecteurs, vous êtes plus précieux que vous le pensez.
Comme quoi, il ne faut pas simplement écrire “pour publier”. Sans entraînement, on ne va nulle part. Je ne rêvais pas d’être auteure à l’époque (je ne pensais pas ça possible), je rêvais simplement d’histoires.
De mille et une histoires.
Alors, je les ai écrites.
Et depuis, je continue, désormais avec le but d’en faire mon métier.
J’espère ne jamais perdre ce plaisir d’écrire que j’avais, et que j’ai encore (même s’il y a des mauvais moments).
C’est pour ça que j’écris, et pour ça que je veux en vivre.

À bientôt, lecteur, lectrice.
Et, pour aller plus loin, on en parle ici sur Instagram : publication.

Laisser un commentaire