FAQ : La publication de Séléna 1

[FAQ] Je réponds à vos questions sur Séléna 1 !

• Le déclic qui m’a fait dire “je veux écrire” => J’écrivais déjà depuis un certain moment. C’était né de cette sensation que tout ce que je pensais, inventais ou vivais avait plus de poids si je mettais des mots dessus. Et, l’an dernier, je me suis rendue compte à quel point l’écriture me manquait quand je faiasis autre chose, et à quel point j’étais heureuse de ne faire que ça. J’ai donc décidé que je voulais faire ça toute ma vie.
• L’idée, l’inspi => Séléna était une histoire que je poursuivais dans ma tête un peu tous les soirs. J’ai voulu l’écrire quand les personnages ont gagné en complexité. C’était d’abord dans notre monde, sans monde inventé, mais quelque chose ne collait pas. À la base, c’était donc une équipe de mercenaires… et le monde s’est construit autour. J’ai appris à vraiment connaître mes personnages et ils m’en ont appris sur eux pendant l’écriture. C’est comme ça que le roman a pris forme. Le roman a été écrit fin 2019, en 3 mois, mais l’idée datait de 2018-19 environ.
• L’autoédition, est-ce dur ? => Oui. Même avec de la patience et du temps, ça demande de se former, de penser à tout, de s’organiser… C’est énormément de travail, c’est une boite à monter et à faire tourner. Je suis formée sur certains domaines parce que j’ai fait un Master d’édition, mais ils ne forment absolument pas à l’autoédition. J’ai dû trouver la volonté d’aller apprendre et chercher les informations moi-même.
• Comment on arrive à l’autoédition => C’est un choix qu’il faut bien peser. Ce n’est pas anodin. Je voulais contrôler la production, publier plus rapidement qu’en édition trad, et garder mes droits. J’ai donc fait mon choix, en sachant que j’avais la capacité de me former. Je ne conseille pas l’autoédition à tous les auteurs.
• Mon ressenti après la publication => Stressée, prête à faire connaître mon histoire aux lecteurs. Je ne regrette pas l’autoédition. Une ME aurait été peut-être mieux, mais ça aurait été un autre livre, diffusé autrement. Aujourd’hui, je peux dire que mon roman est exactement comme je le voulais.

On en parle sur Instagram ici.

Laisser un commentaire