L’édition : comment ça marche ?

Après le dernier mot, comment ça se passe ?
Certains connaissent très bien le milieu, et d’autres ne se sont jamais posé la question. Comment ça se passe, l’édition d’un livre ?
.
Je vais essayer de résumer ça :
✍🏼 L’envoi du manuscrit à des maisons d’éditions : toutes ne publient pas la même chose et il faut sélectionner les lignes éditoriales qui correspondent à ce que vous écrivez
✍🏼 La sélection : il peut y avoir quelques lecteurs, un comité entier, plusieurs phases d’acceptation
✍🏼 Le contact et le contrat avec l’éditeur : avant de se mettre à travailler, il faut se mettre d’accord ! Le contrat stipule la rémunération de l’auteur (en %), l’à-valoir ou l’avance, les droits qui sont cédés à l’éditeur, la durée de la cession…
✍🏼 Le travail sur le texte : il faut rendre le texte “lisible” pour son public, le corriger, retravailler ce qui ne va pas, les points faibles ; ici, tous les éditeurs ne sont pas les mêmes. N’hésitez pas à demander aux auteurs qui sont passés avant vous : il y a des éditeurs très peu regardants, des très interventionnistes, mais aussi certains aux conseils indispensables, au regard affiné… À vous de vous renseigner pour savoir ce qui vous attend
✍🏼 La construction du livre : ici, l’auteur peut être très peu consulté. Le texte part en correction professionnelle, quelqu’un choisit la taille du livre, en fait la couverture, la maquette (= la mise en page de l’intérieur)… Une “épreuve papier” est envoyée à l’auteur : un exemplaire qu’il lui faudra corriger à nouveau (sur la forme, les coquilles…)
✍🏼 Validé, le livre entre dans les circuits : des représentants se chargent de pitcher le livre aux libraires pour effectuer la “mise en place”, soit l’installation du livre dans les librairies (sélectionnées selon les genres, lieux… la plupart commande un “pack” chez le distributeur sans choisir individuellement, à condition de pouvoir retourner les invendus)

C’est évidemment différent en autoédition, le processus n’est pas le même et les acteurs sont généralement beaucoup moins nombreux (parfois réunis en une seule personne).

À bientôt, lecteur, lectrice.
Et, pour aller plus loin, on en parle ici sur Instagram : publication.

Laisser un commentaire