Motivation : les partenaires d’écriture

Mon arme pour me rebooster, c’est mes partenaires d’écriture.
Je le dis tout de suite : j’écris seule, pas à 4 mains. Mais malgré tout ce que l’écriture a de solitaire, j’ai réussi à trouver un bon équilibre pour me motiver.
Le secret, c’est d’avoir des relations (saines) avec d’autres auteurs, des amis qui savent ce que vous vivez et vous partagent leurs réussites, leurs échecs, leurs (més)aventures.
.
Les anglais appellent à ça “writing buddy” (pote d’écriture) et, pour les duos qui se corrigent et s’accompagnent dans l’écriture, il y a “critic partner” (partenaire de critique).
J’ai la chance d’avoir les deux. À vrai dire, sur mes trois partenaires d’écriture, il n’y en a qu’une que j’ai rencontré dans ma vie de tous les jours. Les deux autres, c’était sur Internet justement, via les réseaux sociaux. J’ai dû sortir de ma coquille et les chercher, ces personnes avec qui partager mon aventure. Elles ne sont pas toujours faciles à dénicher, mais n’hésitez pas à parler aux gens, à commenter… Je chercherai bientôt des bêta lecteurs et il me faudra aller les dénicher parmi les pépites qui se promènent autour de moi. .
Parler de mes projets à des gens qui écrivent, leur raconter mes problèmes, mes baisses de motivation et mes réussites les aide, et vice-versa. C’est de la motivation bienveillante. Ce sont des gens à qui parler de vos personnages, de vos envies de meurtres envers eux, de vos incohérences et folies.
J’ai connu des auteurs qui ne partageaient rien avec leur entourage, qui n’étaient pas heureux de n’avoir aucun autre auteur avec qui échanger.
L’écriture n’a pas à être solitaire. Les mots sont à vous, mais le reste se partage.

À bientôt, lecteur, lectrice.
Et, pour aller plus loin, on en parle ici sur Instagram : publication.

Laisser un commentaire