Planifier ses intrigues

Comment vous faites pour préparer votre intrigue ?
J’ai mis longtemps à trouver ce qui me convient, et je pense que c’est là ce qu’il ne faut jamais oublier : des centaines de méthodes existent, mais il faut utiliser (ou créer) celle qui vous va le mieux.
Et pour ça, une seule solution : tenter.
.
Parmi les méthodes les plus connues, on note :
👉 la méthode flocon : vous commencez par une phrase, puis un paragraphe, puis une page, chaque fois vous étendez votre intrigue et la détaillez. Elle permet de partir d’un point principal et de le garder au centre à mesure qu’on avance.
👉 la méthode “save the cat” : un schéma qui se divise en plusieurs actes assez détaillés (il s’agit d’un livre, “Save the cat, write a novel”)
👉 les schémas inspirés des contes et théorisés des dizaines de fois : vous vous rappelez les “situation initiale”, “éléments perturbateurs” des cours de lycée ? Ces schémas peuvent être repris et adaptés pour construire une histoire.
👉 et ceux qui ne prévoient rien (les “jardiniers”)
En réalité, je les ai essayé une par une et je ne m’en sers que quand j’en ai besoin. Ma méthode à moi consiste à prévoir le “gros” et à avancer petit à petit, en ne prévoyant qu’un ou deux chapitres à l’avance, pour me laisser beaucoup de liberté.
.
Si vous ne les connaissez pas et que vous avez parfois du mal à construire une intrigue qui tienne debout, essayez-en quelques unes. Et notamment la méthode flocon, très utile pour partir d’une idée et lui donner vie.

À bientôt, lecteur, lectrice.
Et, pour aller plus loin, on en parle ici sur Instagram : publication.

Laisser un commentaire